Catherine et Olivier

Partager :

Apprendre qu’on attend des jumeaux c’est toujours un choc. Mais rompre les membranes et se rendre compte à 29 semaines que c’est aujourd’hui qu’ils vont sortir c’est un autre choc. Déjà maman d’une poulette de près de 2 ans nous ne savions pas trop comment on allait gérer la situation. Deux bébés au CHUL avec une ferme laitière et une grande fille à la maison, c’était l’inconnu devant nous. Pourtant nos petits combattants, intubés et très fragiles nous ont forcé à continuer et à garder espoir. Malgré les hauts et les bas de la prématurité la distance et la peur nous avons été patients. Chaque jour on se demandait quand ça allait finir. Puis 72 jours plus tard nous sommes rentrés à la maison en famille. Ouf les deux dernières années ont été éprouvantes, mais au final on est plus forts, on s’aime et on se compte chanceux d’avoir les jumeaux avec nous et d’être ensembles.