Partager :
Images_differentes_types

La durée d’une grossesse normale est de 40 semaines. La majorité des enfants prématurés naissent entre la 32e et la 37e semaine de grossesse, mais certains peuvent voir le jour entre 22 et 25 semaines. La présence et la sévérité des séquelles dépendront du nombre de semaines de grossesse complétées au moment de l’accouchement, de la présence de certaines complications, de l’utilisation de stéroïdes et du poids à la naissance.

Le prématuré

Né entre 33 et 36 semaines. Il a encore une certaine immaturité respiratoire et a de la difficulté à conserver sa chaleur. Il est capable de s’alimenter seul ou presque. Il a toutefois de la difficulté à avaler, à respirer et à téter de façon coordonnée et il se fatigue rapidement. Il a deux à cinq fois plus de risque de connaître des problèmes de développement qu’un bébé né à terme.

Le grand prématuré

bandeau_test_1Né entre 29 et 32 semaines. Sa respiration est moins bien contrôlée et s’interrompt plus fréquemment. Il a souvent besoin de recevoir de l’oxygène et doit être en incubateur, car il contrôle moins bien sa température. Il est d’abord nourri avec un petit tube (gavage) qui passe par sa narine ou sa bouche jusqu’à son estomac. Cela minimise les efforts demandés pour téter et avaler. Un soluté peut aussi être administré pour s’assurer qu’il reçoit les calories et les éléments essentiels à sa croissance. Le risque de séquelles chez le grand prématuré est de 50 à 80 fois plus élevé que chez un bébé né à terme.

Le très grand prématuré

Né avant 28 semaines de grossesse. Le très grand prématuré ne peut respirer seul ou se nourrir. Il est donc placé sous respirateur et intraveineuse. Il reçoit aussi plusieurs médicaments. Il a beaucoup de problèmes de santé et a plus de risque de vivre des complications à l’hôpital. S’il est né entre 22 et 25 semaines, il est à la limite de la viabilité et peut souffrir de séquelles sévères.

« Source : http://www.naitreetgrandir.com »